Joyeux Noël et Bonne Année

Joyeuses fêtes à vous tous !

Où que vous soyez dans ce monde et qu’importe ce que vous célébrez, je vous envoie mes meilleurs vœux d’amour, de joie, de paix et de santé.

Ayez d’inoubliables moments avec vos proches et passez de bonnes fêtes de fin d’année.

La sécurité informatique: une histoire sans fin

Nous sommes arrivés à la fin de cette série sur la sécurité informatique au quotidien. Il s’agit d’un très vaste sujet, qu’il est possible d’approfondir sans jamais en voir le bout.

Plus nous mettons de systèmes et de barrières en place pour nous protéger et plus les hackers trouvent de nouveaux moyens pour les traverser. Plus ils brisent nos barrages, plus nous cherchons à nous protéger.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne faut rien faire. Toute la difficulté réside dans le fait de trouver le juste équilibre, adapté à vos besoins.

Pour le mot de la fin, je me baserai sur l’équation de Pareto et dirai :

« Investissons 20% d’efforts et de moyens, là où cela nous apportera 80% de sécurité efficace ».

Joyeux Noël et Bonne Année 2017

Cas pratiques d’utilisation de VOS images ISO

Votre écran d’ordinateur est bleu ou reste noir. Vous forcez l’arrêt et redémarrer votre appareil. Vous répétez l’opération 1 fois, 2 fois, voire 3 fois…sans succès. Alors que faire ?

C’est à ce moment-là que le fait d’avoir une image ISO sur un disque dur externe et une clé USB pour amorcer le système a sa plus grande raison d’être.

En effet, c’est le seul moyen qui m’a permis plus d’une fois de relancer mon ordinateur sans avoir recours à un technicien. J’ai certes perdu quelques heures, le temps de la restauration de l’image … mais pas plus et j’ai économisé les frais de réparations.

Quelle image ISO choisir ?

Dans un précédent chapitre, je vous ai incité à faire plusieurs images ISO, à différents stades d’installation de votre ordinateur. Il y en avait principalement trois :

  1. État usine: Celle une fois le système d’exploitation installé ainsi que tous les pilotes.
  2. État opérationnel: Celle avec en plus tous vos logiciels installés et paramétrés.
  3. État actuel: Celle faite annuellement de l’entier de votre système en l’état.

Laquelle utiliser ? Cela va dépendre de vos intentions, du temps à disposition et de votre stratégie actuelle versus celle lorsque vous aviez réalisé vos images ISO.

Situation A : Vous êtes pressé

Vous n’avez que quelques heures à disposition. Vous devez expédier, si possible encore aujourd’hui, un dossier important à un client.

  • Redémarrez l’ordinateur en l’amorçant avec la clé USB
  • Restaurez l’image ISO, en prenant :
    • État actuel, souvent le plus long, si vous aviez beaucoup de fichiers sur l’ordinateur à l’époque de la création de l’image ou
    • Ou État opérationnel, plus rapide, mais le programme dont vous avez spécifiquement besoin aujourd’hui devra peut-être être ajouté ou remis à jour.
  • Une fois votre ordinateur redémarré, il ne reste plus qu’à vous remettre au travail et expédier votre dossier.

Situation B : Vous avez du temps à disposition

Vous disposez d’un week-end pluvieux à disposition. Maintenant que le système a flanché, vous voulez saisir cette occasion pour faire le ménage.

  • Redémarrez l’ordinateur en l’amorçant avec la clé USB
  • Restaurez l’image ISO – État d’usine – afin de vérifier que l’ordinateur fonctionne encore.
  • Faites les mises à jour Windows, si nécessaire
  • Refaites une image ISO (= nouvel État d’usine)
  • Réinstallez les programmes dont vous avez envie, comme vous en avez envie.
  • Refaites une image ISO (= nouvel État opérationnel)

 

Situation C : Vos images ne sont plus du tout d’actualité

Votre système Windows 7 a migré sur Windows 8 ou 10. Il se peut aussi que votre système d’exploitation est toujours le même, mais il existe un service pack 2 assez long à installer et vous ne souhaitez pas perdre du temps à chaque fois.

  • Redémarrez l’ordinateur en l’amorçant avec la clé USB
  • Restaurez l’image ISO – État d’usine – afin de vérifier que l’ordinateur fonctionne encore.
  • Mettez à jour votre système d’exploitation ou installez le service pack 2.
  • Faites les mises à jour Windows.
  • Refaites une image ISO (= nouvel État d’usine)
  • Réinstallez les programmes dont vous avez envie, comme vous en avez envie.
  • Refaites une image ISO (= nouvel État opérationnel)

Voilà trois cas de figures parmi bien d’autres, afin de vous donner des pistes pour résoudre votre cas bien particulier. Sachez toutefois que ce type de restauration ne fonctionne pas toujours.

Si votre ordinateur ne redémarre vraiment pas et que l’écran persiste à rester bleu ou noir pendant des heures, n’hésitez pas à aller chez un technicien. Celui-ci contrôlera votre matériel, fera un grand nettoyage, remplacera les pièces nécessaires et vous le rendra à l’état d’usine.

Quand utiliser le point de restauration de Windows7

Vous venez d’installer un nouveau logiciel ou vous avez modifié plusieurs paramètres dans votre système. Votre ordinateur redémarre normalement et pourtant certaines commandes ne répondent pas comme elles devraient. Que faire ?…

Cette situation m’arrive une fois sur 100 lorsque j’installe un logiciel acheté bon marché à l’étranger ou lorsque j’essaie ce super paramétrage système sensé rendre mon PC aussi rapide qu’une fusée…

En réalité ce genre de problème ne devrait pas vous arriver, lors d’une utilisation courante de votre ordinateur, mise à part peut-être quand vous faites une mise à jour Windows… Néanmoins nous allons voir la marche à suivre recommandée.

Mieux vaut prévenir que guérir

Idéalement, pensez à créer manuellement un point de restauration AVANT de procéder à une nouvelle installation, une mise à jour ou toute autre modification importante des paramètres systèmes.

Comment créer un point de restauration pour Windows 7
  1. Dans le menu démarrer, taper « Créer un point de restauration » ou Cliquez sur Démarrer > Panneau de Configuration > Système & Sécurité > Système
  2. Choisissez dans le menu de gauche « Protection du système », puis cliquez sur « Créer » (tout en bas du panneau)
  3. Définissez un nom et cliquez sur créer.

Si le mal est fait ! Isolez-vous !

Dès le moment où vous constatez un problème, coupez Internet, soit en fermant le WIFI, soit en enlevant le câble qui vous relie au modem. C’est à huis clos que les réparations se font le mieux.

Retour à la case départ

Utilisez le point de restauration que vous avez créé au préalable pour revenir à la situation d’avant votre expérience et remettre votre ordinateur en état de marche.

Si vous avez oubliez d’en créer un, utilisez le dernier qui a été fait automatiquement par le système. Au mieux vous n’aurez rien de plus à faire et au pire, il vous faudra réinstaller un ou deux logiciels ou refaire une mise à jour selon les cas.

Voici comment faire pour restaurer votre ordinateur :
  1. Dans le menu démarrer, tapez « Restaurer votre ordinateur à une date antérieure » ou cliquez sur Démarrer > Panneau de Configuration > Centre de Maintenance > Récupération :
  2. Ouvrez la Restauration du système et cliquez sur suivant
  3. Puis choisissez la date du point de restauration, cliquez sur suivant et confirmer dans la prochaine fenêtre en cliquant sur terminer.
  4. Patientez jusqu’à que ce soit terminé. Cela prend du temps.

En conclusion

Cette manière de faire, permet de faire des expériences et en apprendre plus sur son ordinateur, sans pour autant de rendre inopérant. Une fois l’expérience faite, vous pouvez choisir de prendre la perte, jeter le logiciel incriminé et abandonner le paramétrage frauduleux.

Mais vous pouvez aussi, maintenant que vous savez comment revenir en arrière, poussez l’expérience un peu plus loin, afin détecter la faille, voire même rendre le fameux logiciel opérationnel… mais ça c’est une autre histoire.

Malwarebytes, c’est le service anti-parasite

Votre ordinateur réagit bizarrement. Vous avez, comme d’habitude, commencé par faire un nettoyage avec le logiciel CCleaner puis celui de Glary Utilities. Et pourtant vous ne vous sentez pas encore rassuré…

A ce stade vous pouvez encore utiliser le logiciel Malwarebytes Anti-Malware. En effet grâce à ce logiciel, après une analyse efficace et somme toute assez rapide, vous obtiendrez une liste des fichiers (s’il y en a) infectés par un logiciel malveillant qui peut être un virus, un cheval de troie, un adware ou encore un ver.

Où télécharger Malwarebytes Anti-Malware ?

Pour télécharger la dernière version, autant aller directement sur site de Malwarebytes. Ici aussi, la version gratuite est suffisante. Ce logiciel, facile à utiliser, existe en plusieurs langues dont le français et l’anglais. Voici le lien pour le téléchargement : https://fr.malwarebytes.com/

Comment paramétrer Malwarebytes Anti-Malware ?

Les paramètres par défaut font un très bon travail. Mais si vous avez envie d’en savoir plus ou d’approfondir ses autres fonctionnalités, il existe plusieurs sites qui en parlent sur Internet, comme par exemple, celui de « Comment ça marche » dont voici le lien :

La marche à suivre pour nettoyer mon ordinateur

  1. Mettre à jour la version de la base de données.
  2. Lancer l’analyse en cliquant sur le bouton « Analyser maintenant ».
  3. Aller boire un café ou manger une tartine, car cela va prendre un certain temps (25 minutes, lors de mon dernier essai)
  4. Une fois l’analyse terminée. Le logiciel vous liste les problèmes.
  5. Vous pouvez mettre les fichiers infectés en quarantaine afin de ne pas altérer le fonctionnement de votre système ou vous pouvez aussi supprimer la menace.
  6. Redémarrer votre ordinateur.

En conclusion, avec les logiciels de Ccleaner, Glary Utilities et Malwarebytes Anti-Malware, vous avez de quoi réaliser un bon nettoyage et résoudre bien des problèmes.

Mais dans certains cas, un nettoyage ne sera d’aucune utilité. Nous verrons donc aussi, prochainement, comment utiliser le point de restauration Windows, afin de ramener votre ordinateur à son état d’avant… avant l’installation d’un nouveau programme, avant une mise à jour, avant un changement de paramètres etc.